Les premiers chapeaux en forme de casque avaient une calotte ovale et s'inspiraient des turbans hindous. On y rajouta un bord et le tout fut recouvert d'une toile. Tout cela les fit ressembler vaguement à des casques coloniaux qui ne demandaient qu'à être améliorés.

Un fabriquant de chapeaux de paille de Toulouse, Mr Joseph LAFFONT de la
maison « LAFFONT BRILLES-DERAMONT », reprit la fabrication du casque colonial pour le commercialiser dans les colonies françaises, en Afrique et aux Indes.

Ce fabriquant avait une fille qui épousa un Septfontois, M. Louis RAYMOND. Après leur mariage, ils créèrent une usine de chapeaux à Septfonds qui devint la maison « RAYMONDLAFFONT ». Ils apportèrent de nombreuses modifications au casque colonial afin de le rendre plus confortable et plus agréable à porter. Ils inventèrent un système d'aération qui permettait de limiter la chaleur à l'intérieur du casque. Ce casque, de forme arrondie et dont le haut de la calotte était surmonté d'une pièce de métal conique perforée de quatre trous et recouverte de tissus, était très ingénieux. Ils eurent également l'idée d'ajouter deux oeillets sur chaque côté de la calotte et d'apposer des bandes de cuir et carton en zigzag à l'intérieur, afin de permettre une meilleure circulation de l'air autour de la tête. Ce système est appelé « aérifère ».

Ils donnèrent ainsi naissance à la marque « Casque LAFFONT » et conquirent de nombreux marchés à l'exportation. Ils participèrent à des foires internationales et obtinrent en 1865 le premier prix de la Foire Internationale de Toulouse, en 1878; le prermier prix de l'Exposition Universelle de Paris; le premier prix du Protectorat de l'Annam et du Tonkin à Hanoï, en 1887.

L'entreprise «LAFFONT » a fermé définitivement dans les années 1960.

(Merci à Monsieur et Madame Bason, pour avoir bien voulu nous expliquer la fabrication du casque colonial.)

Confection du "Casque colonial Laffont".
Le casque colonial Laffont
Le casque colonial trouve son origine aux Indes au moment de la
colonisation vers 1750-1800.
septfonds.com / syndicat d'initiative
accueil
Chapellerie Claude Bason et Fils
ans le même esprit de
fabrication que le canotier,
découvrez la confection du
chapeau feutre
façon " Borsalino" !