Camp de Judes, Septfonds. Reconstitue d’apres des documents fournis par les Archives Departementales de Tarn-Garonne et d’apres les temoignages recueillis aupres de Juan CARRAUX, et Joachim PRADES. Tous deux, internes dans ce camp en 1939, etaient presents lors de cette reconstruction en 2008.
 Vidéo de la construction
   La construction des baraquements
Mars 1939 : l’hiver, cette année-là est particulièrement rude : froid,
vent glacial, neige.
    Pourtant, la plupart des baraquements ne sont fermés que sur
trois côtés car construits à la hâte. Les réfugiés dorment à même
le sol, sur de la paille. On rentre 350 personnes par baraquement
de 48 mètres de long sur 7 mètres de large, soit environ une place
d’environ 40 centimètres de large pour chacun.
    A ce propos, Juan CARRAUX nous dit : " on était tellement serrés qu’on dormait sur un côté et quand on voulait se tourner, l’un d’entre nous donnait le signal et on se tournait tous ensemble, dans un même mouvement " .
    Le quatrième côté n’est fermé qu’en octobre 1939, en prévision de l’hiver qui s’annonce et de la situation qui dure, afin de protéger un peu mieux les réfugiés des intempéries.
L’intérieur lui aussi est amélioré : la construction d’un plancher à 20 centimètres du sol, et de lits superposés permettent de dormir un peu plus au sec.
    Ce baraquement reconstruit, ouvert sur la travée de droite et fermé sur les deux autres cotés, nous montre cette évolution.
    Le positionnement des portes et lucarnes est également respecté :  en alternance, une porte sur une travée, une lucarne sur la suivante,
et ainsi de suite…
    Joachim PRADES nous dit : "j’étais dans la baraque «34» appelée «la baraque des galeux»…"
    Merci à Eugène et Ovidio Organero à Auguste Vincent de Lalande, à l’association CITRUS pour leur participation active durant ces 3 semaines. Merci également à Juan CARRAUX et Joachim PRADES pour leur témoignage, leur aide et leur soutien sans faille depuis plusieurs années.
  Ce bâtiment respecte au mieux la réalité. Il a été reconstitué
d’après des documents fournis par les Archives Départementales
de Tarn-Garonne et d’après les témoignages recueillis auprès de
Juan CARRAUX, et Joachim PRADES. Tous deux, internés dans ce
camp en 1939, étaient présents lors de cette reconstruction durant
l’été 2008. Les matériaux utilisés sont ceux utilisés à l’origine afin
de respecter au mieux la réalité. Mais contrairement aux
baraquements construits à la hâte à l’époque, celui-ci est fait pour
durer et a donc été renforcé. La hauteur a été respectée : 3,70
mètres, ainsi que la largeur : 7 mètres. Seule la longueur d’origine
(variable entre 24 mètres et 60 mètres environ) a été ramenée à 12
mètres pour une question de place.
   Durant le mois de juillet 2008, un baraquement en bois a été construit le site du Mémorial du Camp de Judes à
Lalande. Cet aménagement était envisagé depuis quelques années afin de donner un caractère un peu plus
personnel à ce lieu.
Un baraquement Mémorial au Camp de Judes, en 2008.
accueil  / histoire / Judes1
accueil
Le camp de "Judes"
L'album de "Judes" / Plan du camp de "Judes" / l'oratoire Polonais / Le cimetière des Espagnols / Chanson "Le camp de Judes"
Clip vidéo, le "petit camp" / Mémorial baraquement 2008 / Archives sur la vie au camp de Judes en 1939 / La Retirada 2009