Les peintres Espagnols réfugiés au camp de Judes
de Septfonds

Joseph PONTI Musté

   Joseph PONTI est né le 11 juillet 1911 à Barcelone. Peintre de profession, il a certainement réalisé le tableau le plus symbolique de la présence espagnole à Septfonds.
   En 1940, il a travaillé comme ouvrier vicinal du 26 février au 25 mai, puis comme ouvrier agricole jusqu’au 25 août. Il est ensuite parti à Caussade avant de regagner l’Espagne.
   Dans son tableau majeur symbolisant l’arrivée des espagnols, on reconnaît au deuxième plan le village de Septfonds avec son église et la porte de la ville aujourd’hui détruite. L’hiver 39 très froid et enneigé est également bien marqué. Mais la scène du long cortège de miliciens aux visages émaciés cheminant côte à côte avec les militaires français et accueillis fraternellement par la population, suscite toujours autant de commentaires de la part des derniers acteurs de cette époque qui découvrent
ce tableau.
Il a également peint trois portraits de Danton, Robespierre et Lafayette, de dimensions plus modestes, ainsi qu’un tableau représentant Rouget de Lisle en train de chanter et de composer la Marseillaise

Fermer cette fenêtre